L’agriculture raisonnée, c’est un peu comme un mauvais chenapan à qui on doit en permanence tirer les oreilles sans que cela change grand chose à son comportement.
L’agriculture raisonnable, la seule, s’appelle agriculture biologique. Elle est durable, locale, sociale, et sacrément plus conviviale.

Le sondage du jour, publié par ce site de notre Ministère de l’écologie théorique, du développement pas durable et de l’énergie nucléaire :
« D’après la 10ème édition du Baromètre Agence BIO/CSA, les Français sont 71% à déclarer privilégier les produits respectueux de l’environnement et/ou du développement durable lorsqu’ils effectuent leurs achats. »

Vantardise de digne gascon, un poème de par chez nous raconte :
Si la Garonne avait voulu, lanturlu,
Elle aurait pu dans sa furie,
Pénétrer jusqu’en Sibérie,
Passer l’Oural et le Volga,
Traverser tout le Kamtchatka…(*)

Hélas sans doute aurait-elle bien voulu, mais, mais… nos ménagers et ménagères d’avant ou d’après cinquante ans semblent d’environnement avoir semblables rêves de Garonne… Car de ces 71% plein de promesses, il ne s’en voit encore que bien peu dans les caddies et dans les comportements.

Ci-dessous, vue depuis le sommet du phare de Cordouan, à l’embouchure de la Gironde, ce bel estuaire de la Garonne.

Car la Garonne n’a pas voulu,
Lanturlu !
Quitter le pays de Gascogne !

Phare-Cordouan-2

(*) href= »http://geneaduclos.free.fr/garonne.htm »

Publicités